• La joie et la lumière

     

    "Rayonner de joie", "être radieux" :

     

    Les idées de joie et de lumière sont intimement liées, dans la langue et l'esprit grecs.

    Voici de menues explications et interrogations sur quelques mots pleins de charme qui ne sont pas

    toujours faciles à traduire. N'hésitez pas à laisser votre avis en commentaire !

     

     I/ Famille 1 : γάνυμαι, γηθέω

     

    1) Le verbe γάνυμαι est le terme le plus archaïque. Il est passé de son sens originel de "briller" à

    celui de "rayonner de joie".Chez Homère, c'est surtout le participe γανοώντες qui est employé,

    toujours au sens physique de "briller", "resplendir", souvent en parlant d'armures. Le nom

    dérivé γάνος signifie l' "éclat", et il est utilisé en poésie au sujet de l'éclat rafraîchissant de l'eau ou

    du vin. 

     

    2) Le verbe γηθέω signifie littéralement "rayonner de joie". C'est un verbe très ancien, comme le

    prouvent ses nombreux composés dans la langue épique (πολυγηθής, μελιγαθής). A ce verbe

    correspond l'adjectif γηθόσυνος, "qui rayonne de joie" (Chantraine).

     

    L'ajout de Citronnelle : Dans l'Odyssée, ce terme est souvent employé dans le même

    vers que le terme δῖος qui lui fait écho. "Δῖος", "divin" contient également en effet l'idée d'éclat, de l

    umière (cf Chantraine).

     

    II/ Famille 2 : γελάω, γαλήνη

     

    3) Le verbe γελάω, "rire", "se rire de", est issu, étymologiquement, de la notion d'éclat, de lumière.

    On retrouve en particulier ce sens lorsque le verbe est utilisé avec pour sujet "Χθών" :

    Iliade, 19, 362, à propos de l'éclat des casques pendant leur déchargement du navire :

     

     αἴγλη δοὐρανὸν ἷκε, γέλασσε δὲ πᾶσα περὶ χθὼν 


    χαλκοῦ ὑπὸ  στεροπῆς·

     

    Traduction d' Eugène LASSERRE, 1955 : "Leur éclat allait au ciel; et toute la terre, alentour, riait des éclairs du

    bronze."

     

     

    4) Le nom γαλήνη indique le "calme lumineux", et spécialement le "calme de la mer ensoleillée".

    Il est aussi employé, chez Aristophane, pour désigner la sérénité de l'âme. Il exprime à la fois l'idée de

    rire, de lumière et de mer calme. Il est parfois traduit "rire éclatant des flots". 

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    GLAUKOPIS
    Dimanche 30 Octobre 2016 à 17:04
    Merci pour ces précisions très iIntéressants! On retrouve " gelao" dans l' italien " gelasi", troupe mangée en France par la reine Catherine de Medicis; Gelasi, " ceux qui font rire". Cette troupe pratiquait un jeu reposant sur le corps de l' acteur, très expressif, plus que sur la parole, et influença bcp Molière :)
      • Dimanche 30 Octobre 2016 à 17:56

        Merci pour ce commentaire Glaukopis !

    2
    GLAUKOPIS
    Dimanche 30 Octobre 2016 à 17:07
    Erreurs comme précédent cause correcteur orthographique en folie: troupe ' mandée ', pas ' mangé e'
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :